Les mystères du calendrier traditionnel _ou le monde à l’envers

calendrier saisonnier 2016C’est le printemps ! Bientôt la saison des sakura en fleurs, et des parcs envahis de Japonais ivres de bière. Sauf que le printemps, certains de mes élèves me l’annonçaient dès fin janvier ! Parce que oui, beaucoup de locaux se réfèrent encore à l’ancien calendrier traditionnel japonais. Utilisé jusqu’en 1873, ce dernier renferme bien des mystères et des superstitions.

day_6_by_l_gackpoid-d4mxwnr   Quand l’un de mes élèves, tout guilleret, m’affirme dès la fin janvier que c’est bientôt le printemps, mes antennes se tordent d’incrédulité. Comment ça ? Il fait 2° dehors, on prévoit de la neige pour ce week-end, mais c’est déjà le printemps ? Mon élève serait-il tombé sur la tête ? Aurait-il fêté le « ohanami » en avance et abusé de bière ?

Hanami   En réponse à mes protestations, M. Okamura m’a alors expliqué qu’il se référait à l’ancien calendrier lunaire. Celui-ci, inspiré du système chinois, était utilisé au Japon jusqu’en 1873 (soit la fin de l’ère Meiji) avant d’être supplanté par le calendrier grégorien (le nôtre). Malgré tout, l’ancienne version n’a jamais été totalement oubliée et survit encore de bien des manières !

   Par exemple, beaucoup de japonais (surtout les anciennes générations) continuent à l’utiliser pour définir les dates de chaque saison.. Selon eux, le printemps s’étale du 5 février au 6 mai ! (L’été : 7 mai-8 aout / L’automne : 8 aout-7 novembre / L’hiver : 8 novembre-4 février). Voilà donc qui explique l’enthousiasme de ce cher M. Okamura qui, telle l’hirondelle, voyait des bourgeons apparaître au plein cœur de l’hiver.

date de mariage   Encore plus intriguant : le système du « Rokuyô ». Il s’agit d’une sorte d‘horoscope divin servant à déterminer les jours fastes et ceux où il vaut mieux rester chez soi ! Puisque l’ancien calendrier lunaire fonctionnait sur 6 jours, il n’existe que 6 symboles. Ces derniers figurent sur la plupart des calendriers, agendas, ainsi qu’au bulletin météo. En pratique, les Japonais n’y accordent de l’importance qu’au moment de fixer la date d’événements importants : mariage, funérailles, signature d’un gros contrat, etc.

Ces symboles, les voici :

  • 先勝Senshô=> Sen = avant, début /shô = victoire. Autrement dit, « la victoire appartient à ceux qui agissent dès la matinée », l’après-midi étant moins chanceuse.

  • 友引Tomobiki=> Tomo = ami / Biki = tirer vers soi : C’est un jour plutôt faste, notamment dans les relations avec autrui. On y célèbre souvent des mariages. Par contre, on évite d’organiser des funérailles car on dit que les amis du défunt seraient aussi entraînés dans la tombe.

  • 先負Senbu=> Sen = avant, début/ bu = défaite. « Celui qui agit en premier connaîtra la défaite ». C’est donc un jour néfaste le matin, faste l’après-midi. On évite de traiter les affaires urgentes et de s’adonner au jeu ces jours-là.

  • 仏滅Butsumetsu=> Butsu = Bouddha/ Metsu = périr. C‘est un jour tellement mauvais que même Bouddha disparaît. On évite à tout prix d’y tenir des mariages.

  • 大安Taian=> Tai = grand/ an = sécurité. Le seul jour où la chance vous sourit du matin au soir  ! On en profite pour se marier, pour déménager, voyager et pour inaugurer son magasin.

  • 赤口Shakkô=> « L’heure du cheval » : Chanceux entre 11h et 13h (l’heure du cheval), malchanceux le reste de la journée.

calendrier evenements japonais   On peut aussi parler du découpage de chaque mois, et des noms particuliers qui leur sont attribués. Chacun correspond à une image liée à la nature, à une coutume ou à la religion Shinto :

Janvier=> Mutsuki ( 睦月 mois de l’affection, où les gens se rassemblent pour faire la fête).

Février => Kisaragi ou Kinusaragi (如月, le mois de la renaissance des plantes, et celui où l’on porte davantage de vêtements)

Mars => Yayoi (弥生, le mois où la nature foisonne et grandit)

Avril => Utzuki (卯月, le mois où les fleurs s’épanouissent)

Mai => Satsuki (皐月, le mois où l’on plante le riz)

Juin => Minatzuki ( 水無月 , le mois de l’eau, car c’est la saison des pluies)

Juillet => Fumizuki ou Fuzuki (文月, le mois où l’on écrit de la poésie et où le riz gonfle)

Aout => Hazuki ( 葉月, le mois des feuilles. Si, si, rappelez-vous : l’automne commence en août !)

Septembre => Nagazuki ( 長月, le mois où les nuits se rallongent.)

Octobre => Kannatzuki ( 神無月, le mois sans dieu, car selon la religion Shinto, toutes les divinités se rassemblent dans le temple de Izumo Taisha pour une grande réunion annuelle)

Novembre => Shimotsuki (霜月, le mois du givre)

Décembre => Shiwasu (師走, le mois où le « Maître de maison » doit courir, car il y a énormément de choses à faire avant de célébrer le passage à la nouvelle année ! Voir ici)


Hina     Et comme les Japonais ne font jamais rien comme tout le monde, ils utilisent (depuis 1872, début de l’ère Meiji) un système différent pour indiquer les années ! Celui-ci, appelé  « nengô,年号 », fonctionne par cycles correspondant aux périodes de règne des Empereurs japonais. A chaque nouvelle succession, on repart sur une année 0. Puisque ce système a cours dans tous les formulaires officiels administratifs, les expatriés n’ont pas d’autre choix que de s’y habituer.

Compter   Actuellement, nous sommes donc en 平成28 (28ème année de l’ère Heisei), le dernier jour du mois 弥生 Yayoi, placé sous le symbole 赤口 Shakkô (chanceux entre 11h et 13h) : parfait pour poster cet article, donc !

shortVous avez mal à la tête ? C’est normal. Mais tenez, pour vous achever, je peux ajouter que pour les Japonais, la semaine commence le dimanche (et pas le lundi). Aussi, quand vous parlez de « la semaine prochaine » à un Japonais, souvenez-vous qu’il y a toujours risque à confusion !

calendrier japonais

Cet article, publié dans La curiosité du jour, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les mystères du calendrier traditionnel _ou le monde à l’envers

  1. Valérie dit :

    Bonjour, je suis tombée sur votre blog par hasard et je l’ai lu en entier! Je suis aussi passionnée par le Japon, sa culture et ses us et coutumes. Vous écrivez bien, continuez à nous instruire, divertir et ouvrir à cette magnifique culture!
    Bonne continuation !

    • Ary dit :

      Merci pour ces encouragements ^-^ Ca me fait très plaisir ! N’hésitez pas, si vous avez des suggestions de sujets, des aspects de la culture japonaise que vous aimerez connaître davantage. Je pourrais aller mener l’enquête 😉

      • Houda dit :

        Je suis votre blog depuis un moment maintenant et j’aime toujours autant ! 😊 J’ai pu voir dans un des commentaires que vous étiez ouverte à des propositions pour des sujets d’article, alors je me permets de vous soumettre le suivant : les congés, vacances scolaires, jours fériés, la golden week. Vous en avez déjà parlé plusieurs fois dans différents articles c’est vrai mais si ça ne vous dérange pas, un peu plus d’explications à ce sujet seraient les bienvenues !
        Il y a aussi autre chose, l’an dernier durant le cours d’histoire en terminale, en étudiant les aspects et les limites de la puissance nipponne, mon ancien professeur nous a expliqué qu’il y avait comme une sorte de rupture, un refus de la part de la nouvelles génération de se soumettre au système économique patriarcal, j’entends par là : le MITTY qui oriente les FTN qui sous traitent leur travail toujours avec les mêmes PME qui elles mêmes travaillent avec des générations de famille au sein de leurs employés. Il avait dit : le jeune japonais aujourd’hui a pris conscience de la valeur de la main d’œuvre nipponne et préfèrera par exemple travailler 8 mois et récolter le maximum d’argent possible pour ne rien faire les 2 années qui suivent, au lieu de se lier avec une entreprise à vie.
        Pourrirez vous m’éclairer un peu plus sur ce sujet ? J’ai tout particulièrement adoré l’article « un japonais dé-japonisé » et la façon dont vous aviez traiter le sujet, alors si ça ne vous dérange pas, et que le sujet vous plaît, pourriez vous l’approfondir ? Merci d’avance ! 😊

      • Ary dit :

        Merci beaucoup pour ces suggestions !
        J’ai déjà quelques articles à passer avant de m’y attaquer, mais je les garde de côté pour la suite 🙂

        Pour les jours de congé, il y a en effet de la matière : le Japon est un des pays (ou même LE pays ?) avec le plus de jours fériés au Monde. Et parfois, les « raisons » de chaque jour férié peuvent être un peu loufoques.

        Et pour la rupture entre nouvelles et anciennes générations au niveau du rapport au travail, il y a beaucoup à dire aussi. Il faudra que je fasse quelques recherches là-dessus, mais c’est un sujet intéressant !

        Merci encore 🙂

  2. Ping : Comprendre le Japon – Trois articles à ne pas rater |

  3. Ping : Comprendre le Japon - Trois articles à ne pas rater - Apprendre le japonais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s