Les Japonais, superstitieux ?

8692784614_a92c527b10_h…. Et comment ! Dans tous les aspects de leur vie, depuis leurs croyances religieuses jusqu’à leur calendrier, les Japonais croient aux esprits et en leur capacité à vous apporter le bonheur… ou la poisse éternelle. Afin de garder « le bon œil » sur soi, ils multiplient les petits rituels, choisissent soigneusement les dates auxquelles organiser des événements importants, et accordent beaucoup d’importance aux groupes sanguins et signes du zodiac chinois…

On dit souvent que le Bouddhisme et le Shintoïsme ne sont pas vraiment des religions. En effet, le premier correspond surtout à « idéal spirituel » à suivre, afin d’élever sa conscience. Quant au second, il ne mentionne pas de « Dieu » au sens propre du terme, mais de multiples divinités ou esprits sacrés (bons ou mauvais).

13137957013_0887986fee_kCes deux croyances sont souvent mêlées et font très largement appel à une certaine forme de superstition. On peut le voir à travers l’encens que l’on grille dans les endroits sacrés : s’exposer à leur fumée est censé vous attirer la bonne fortune (quitte à avoir les cheveux et les vêtements qui puent le reste de la journée). On le voit aussi dans les « o-mamori, お守り », talismans que l’on peut acheter pour s’assurer une bonne santé, une réussite en amour ou aux prochains examens…

486414113_c9497d04db_oEncore plus flagrant : la tradition des « o-mikuji » ou prédictions sacrées proposées dans les temples et sanctuaires : pour une pièce de 100 yen (environ 75 centimes d’euros), on reçoit un petit bout de papier qui nous indique notre « degré de chance » pour les mois à venir (Depuis la « grande bénédiction » jusqu’à la « terrible malédiction »). Si la prédiction est favorable, on la garde sur soi… Sinon, pas de panique, on peut l’accrocher à un « arbre » afin de conjurer le mauvais sort. C’est comme à la loterie, sauf qu’il n’y a pas de lot à gagner !

3767438276_bbcb9c5279_bD’ailleurs, saviez-vous que les japonais adoooooraient la loterie ? A chaque fois que je traverse le sous-sol de la gare de Kyoto, les trois stands de « Takarakuji, 宝くじ » (loterie nationale japonaise) ont presque toujours des clients.

Les courses de chevaux ont aussi pas mal d’adeptes, pour le meilleur comme pour le pire…

Aussi, une grande majorité de Japonais croit réellement aux esprits et aux fantômes. Ce n’est pas une blague. J’ai posé la question à de nombreux amis nippons, et les quelques exceptions n’y croyant pas affirmaient très sérieusement que beaucoup de leurs proches ne doutaient aucunement de leur existence.

15792487064_0ee0038220_kParlons aussi du calendrier : en Europe, nous avons un « saint » pour chaque journée de l’année. Saint Germain, Sainte Juliette, etc… Au Japon, en plus d’indiquer les jours fériés, certains calendrier indiquent aussi les « jours fastes » (taian-bi, 大安日) ou « néfastes ».

Il convient donc de choisir les jours les plus « recommandés » pour un mariage ou la signature d’un contrat important.

Tanuki, Japan's Friendly Racoon Dog - Miyajima, JapanEt que penser de tous ces « manekineko » (petit chat porte-bonheur) ou « Tanuki » (sorte de raton-laveur plus ou moins sacré) décorant la vitrine de nombreux commerçants et censés apporter la bonne fortune à leur propriétaire ?

Le groupe sanguin est une autre source de superstition chez les Japonais. Ces derniers considèrent en effet que chaque groupe correspond à un caractère différent : les A seraient plutôt soignés et travailleurs, les B plutôt créatifs et imprévisibles… Il n’est pas rare que l’on vous demande à quel groupe vous appartenez, et certains en viennent à mentir lorsqu’un contrat d’embauche _ou de mariage _ est en jeu.

5050334039_1bf8906dd9_oJ’ai récemment abordé, avec une de mes élèves de français, la question des signes du zodiac chinois. Elle me disait qu’elle était née en 1966, une année un peu particulière : celle du cheval combinée à autre signe (celui du « feu »). Ainsi, les femmes nées pendant cette année du « cheval feu » (cycle revenant tous les 60 ans) seraient porteuse d’une malédiction les menant à « détruire leur mari mentalement ou physiquement ». La crainte liée à cette superstition est si forte que la démographie a dramatiquement chuté au Japon en 1966. Cette croyance est liée à la légende d’une femme ayant tué son époux… Autant dire que les rares femmes nées à cette époque ont connu quelques difficultés à trouver un partenaire… Heureusement, l’élève en question était mariée, avait une fille et menait une vie tout à fait heureuse !

1850144292_169d7861ac_oIl existe tout un tas d’autres superstitions, comme ce « rocher sacrée » (« omo-karu-ishi », pierre « lourde-légère) présent au temple de Fushimi Inari de Kyoto. Une de mes élèves m’a expliqué que si l’on tentait de la soulever, nos rêves deviendraient réalité à la seule condition que la pierre nous semble légère. Si au contraire, elle nous parait lourde, vous pouvez faire une croix sur vos projets…  (Or, parait-il que ce gros caillou est hyper dur à soulever…  Alors imaginez, avec mes petites pattes de fourmi… Je préfère ne pas tenter !)

52017c50aafe7b4e988b3f458b14f4d1-d4lsfoiC’est assez amusant de vivre dans un univers baignant dans des croyances un peu magiques et superstitieuses. On se surprend à faire une prière au mini-temple du coin de la rue à n’importe quelle occasion. Et à suspendre des talismans à ses antennes (oui, je l’ai fait et je l’avoue sans honte) Après tout, c’est tellement plus ludique que la contemplation d’un Jésus sanguinolent placardé sur sa croix. En tout cas, c’est mon avis de petite fourmi athée.

Cet article, publié dans Dans la peau d'un japonais, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s