Les fameuses toilettes à la japonaise

SAMSUNG DIGITAL CAMERA Presque aussi célèbres que Pikachu&ses amis et aussi représentatifs qu’un sushi au thon : les FAMEUSES toilettes à la japonaise ! Dès la sortie de l’aéroport, ils vous accueillent avec leur siège chauffant et leurs multiples  fonctions incompréhensibles. Parmi vous, combien de courageux ont osé tester les différents boutons ?

Récemment, dans un department-store de Kyoto, j’ai fait l’expérience d’un cabinet de toilettes tellement high-tech que l’envie m’est venue (aha) d’en faire un article. Il faut dire que les department-stores chouchoutent leurs clients, et ce jusqu’au petit coin… Eh oui, au Japon, le client est roi jusque sur son trône (oho) ! __Bon très bien, j’arrête les jeux de mots idiots.

cafe parisienEt donc ce jour-là, en pénétrant dans ce lieu autrement sacré, je suis accueillie par un morceau de jazz assez classe, façon café parisien. Je choisis une cabine et ferme la porte derrière moi. Aussitôt, le couvercle des WC se soulève comme par magie, le siège se met à chauffer doucement, et tandis que je grimpe avec mes petites pattes sur la lunette, un faux bruit de chasse d’eau se déclenche automatiquement afin de couvrir tout autre bruit indésirable _En effet, les japonaises sont particulièrement pudiques à ce sujet. J’y reviendrai plus tard.

shortMa besogne terminée, la chasse d’eau (la vraie) se déclenche automatiquement, avant même que je ne trouve le bouton pour procéder manuellement. Perplexe, les antennes toutes ébouriffées, je m’attends presque à ce que la porte se déverrouille et ne s’ouvre toute seule devant moi. Ce qui n’arriva jamais. Fort heureusement.

7717003400_a5c24fa835_k En y repensant, il m’a fallu beaaaauuucoup de temps avant de me décider à jouer avec le boitier électronique accompagnant chaque « washlet » (mot japonais désignant ce genre de toilettes high-tech, dérivé des termes wash (laver)+ toilet). Lors de mon premier séjour au Japon, j’avais la trouille de pousser le mauvais bouton, et de ressortir complètement trempée _ou pire. Ce n’est qu’après quelques recherches et décryptages d’idéogrammes que je me suis lancée. Et en fait, ça n’a rien de sorcier… On a même du mal à s’en passer une fois qu’on a testé.

Voici donc un petit récapitulatif de ces options (toutes ne sont pas forcément présentes sur chaque modèle, ni traduites en anglais) :

2881314918_34a384f16e_bLes 2 types de jets d’eau : pour les fesses (oshiri, おしり) et pour la vulve (souvent appelé « bidet » ビデ par pudeur). La puissance du jet et la température peuvent être réglées. Il y a ensuite le bouton « séchage par ventilation » à température modulable, même si du papier toilettes reste toujours disponible en complément.

– Quand la chasse d’eau ne se déclenche pas automatiquement, on peut parfois choisir entre deux boutons : « Petit, 小 » et « Grand, 大 », à savoir « petite ou grande commission », ce qui permet de faire des économies en eau… Parfois, il y a juste un détecteur devant lequel passer sa main pour déclencher la chasse d’eau.

6a00d834515f1669e200e54f587ab48833-800wi – Le fameux bouton appelé « Oto-hime » (音姫), autrement dit « princesse du son », qui déclenche un faux bruit de chasse d’eau. Autrefois, les femmes japonaises laissaient couler la chasse d’eau en permanence pour couvrir le bruit de leurs vendanges, ce qui gaspillait énormément d’eau. Cette option a donc été créée dans un but écologique et économique, même si les habitudes sont tenaces pour les anciennes générations, qui pensent que ce bruit est trop artificiel… Cette option n’est présente que dans les toilettes des femmes.

– Il existe aussi d’autres options telles que : « activateur de désodorisant », « massage » ( ? ), « réglage du chauffage, de la climatisation,  du volume sonore de la musique »

– Parmi les fonctions « passives » qui peuvent être intégrées au washlet, on trouve notamment : le siège chauffant, l’ouverture/fermeture automatique du couvercle et de la lunette, la ventilation anti-odeur, le déclenchement automatique de la chasse d’eau et/ou du faux bruit de chasse d’eau, et parfois quelques surprises et nouveautés plus ou moins insolites…

fallonshitA noter que dans certains lieux publics extérieurs (parcs, temples, petites gares de campagne), on trouve encore beaucoup de toilettes à l’ancienne !

toilet

Paradoxalement, ces WC sont appelés par les locaux « toilettes japonaises traditionnelles » (par opposition aux « washlet ») et ressemblent au système turc, mais inversé. L’odeur n’est pas toujours agréable _quel euphémisme_ mais les modèles explicatifs sont assez rigolos ! Même si ça n’a jamais été une raison suffisante pour me motiver à y entrer…. Eh oui, ma bonne dame, on s’habitue facilement au luxe !

———————————-

kimonoEn bonus, je vous montre une photo prise devant les toilettes d’un temple Kyotoïte. Et comme l’image le laisse penser, il s’agissait de toilettes traditionnelles.

Cette fantaisie m’a presque donné envie de franchir le seuil… Presque. Car comme le dit si bien notre ami TOTO, le leader du marché des Washlet :

clean is happy

Cet article, publié dans Hygiène, beauté, santé au Japon, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les fameuses toilettes à la japonaise

  1. Ping : Quelques perles du blog ! | Une fourmi à Tokyo

  2. Ping : De l’hygiène des japonais | Une fourmi à Tokyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s