Le distributeur de science-fiction

Dans le métro tokyoïte, baladée dans les mains d’un preux gentleman japonais (cf photo ci-dessus… ! Je précise, car dernièrement, certains ont râlé de ne plus me voir sur mes photos), je suis tombée sur une vraie merveille : LE distrubuteur de boissons du futur. C’était juste incroyable !

Un écran tactile géant, affichant une trentaine de boissons… En effleurant du doigt la boisson qui t’intéresse, celle-ci s’affiche en grand, et quelques lignes d’explications apparaissent en bas à gauche de l’écran :

Tel goût, tels ingrédients, telle quantité, tels bénéfices pour la santé, le nombre de calories, etc etc…

Tu approches ensuite ta carte de transport prépayée (ou ta monnaie, si tu es vieux jeu…) du détecteur, et boum ! Enfin non, pas boum justement… La boisson de tous tes désirs se dépose DELICATEMENT dans le tiroir prévu à cet effet.

Comme me l’a fait remarqué le preux japonais qui m’escortait, si ta carte est dans la poche… Tu n’as juste qu’à effectuer un gracieux mouvement du bassin pour payer ta boisson… !

Juste magique…

Distributeur normal (et déjà, la barre est haute au Japon… On peut déjà payer avec sa carte de transport, mais aussi avoir accès à des boissons chaudes en plus des froides.) vs Distributeur science-fictionnesque, qui impressionne même les japonais !

Dernièrement, j’ai vu un soda nommé « Javel Water » ou quelque chose du genre. Eh bien c’était très bon ! (non, à vrai dire, je n’ai pas osé goûter… Pleutre je suis.)

Par contre, boire des soda au citron, ça a l’air fun ! (voir vidéos…)

Cet article, publié dans La curiosité du jour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le distributeur de science-fiction

  1. Béné dit :

    C’est trop dommage que le blog ne soit plus mis à jour 😦

    • Chokoreeto dit :

      Je prends note, et essaierai de reprendre les renes prochainement. Comme j’ai commencé un job en plus de mes cours de japonais, j’ai commencé à manquer de temps…

      Mais je suis d’accord : c’est dommage.

      A très vite donc, et merci pour ce commentaire, qui m’encourage à reprendre !

  2. Tout d’abord, bonjour =). Je découvre ton blog et je le trouve très intéressant, ainsi que ton projet ! Je n’hésite donc pas à te le dire : Moi aussi, j’attends la suite ! ^^
    Qu’as-tu trouvé (je me permet le tutoiement) comme petit job à côté des cours de japonais ? Pas trop difficile d’en trouver un en tant que gaijin ?

    • Chokoreeto dit :

      Merci beaucoup pour ton message ! Okay, promis, la fourmi se remet au travail bientôt.

      Si j’ai moins de temps, c’est qu’en tant que petit boulot, je donne des cours privés d’anglais et de français. Dans des café, ou dans une école. C super intéressant comme baito, et c’est bien payé de l’heure. Ensuite, on dépend beaucoup de la bonne volonté d’un élève à bien vouloir se déplacer au café. Beaucoup annulent au dernier moment, s’ils ont trop de travail ou qu’ils sont malades ou gnagnagni… C’est le problème. Beaucoup de transports aussi, pour aller dans tel ou tel café.

      Autrement, c’est tellement plus enrichissant que de faire le service ou la plonge dans un resto. Avec un peu de pédagogie, on peut s’en sortir assez facilement. Tout en sachant que ça reste assez précaire.

      • [Ce n’est peut-être pas l’endroit adapté pour raconter ma vie mais…]
        J’avais pensé faire ça aussi, quand j’irai au Japon (je croise les doigts pour que ce départ soit imminent !) ^^. Ce n’est pas trop dur de trouver des élèves ? En tous cas, tu as l’air de t’en sortir, sinon, je suppose que tu aurais plus de temps pour poster ;).

      • Chokoreeto dit :

        Ben… Disons qu’il faut se laisser du temps. Le premier mois, on galère. Avec 3 à 5 leçons par semaine. C’est à dire pas grand chose. Et petit à petit, le nombre s’agrandit. Il faut savoir aussi que beaucoup abandonnent en cours de route. Plus assez de temps, d’argent, d’intérêt, gnagnagna… Il faut donc constamment chercher de nouveaux pour compenser « les pertes ». J’en suis maintenant à environ 16 heures de leçon par semaine. Ce qui fait environ 1500 euros par mois.
        Il y a pas mal de site internet qui propose de mettre en contact des profs et des étudiants. C’est par ce biais que je trouve mes élèves. Je viens d’écrire un article sur le sujet d’ailleurs ! Si tu as d’autres questions, n’hésite pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s