La vie, au rythme des poubelles

Connaissez-vous cette chanson ? C’est la chanson du « mottanai », autrement dit le refus du gâchis :

« ♪♫ Lundi + jeudi… tissus, cuirs, compost + non recyclable ! ♪ Mercredi… Cannettes et bouteilles ! Vendredi… gros objets, appareils électroniques ! ♪ Samedi… Papier + plastiques recyclables ! ♪♫ »  Ouf….

Oui, je viens d’emménager dans mon nouvel appartement. Et aussitôt, les poubelles me sont tombées dessus. Grande affiche explicative, recto-verso, tout en japonais. Bien sûr…  Mon dieu mon dieu, qu’est-ce que tout cela, Kamisama tetsudatte !!

Que dire… Ca change de notre système français « recyclable/non recyclable/verre », pas vrai ? Hop, un vieux sac qu’on dépose à n’importe quelle heure dans une des 3 poubelles, à la je-m’en-foutisme, bim, c’est fait… Il restait du liquide dans le pot en verre de rollmops ? Pffiou, pas grave… C’est déjà assez difficile pour une fourmi de porter ses poubelles à bout de bras, hein… Je vous laisse imaginer la galère…

Mais là, LA, c’est une autre histoire ! Quelques règles à connaître impérativement :

– Les poubelles doivent être relativement transparentes. Pour que les éboueurs puissent en contrôler le contenu, avant de décider s’ils les ramassent ou non…

– Si les gentils éboueurs japonais décident que le contenu de ta poubelle ne respecte pas les règles de tri, ils la laissent sur place. Si tu ne t’en aperçois pas rapidement, les chats et les corbeaux passent à l’attaque. Et font un carnage… T’attirant ainsi la haine de tout ton voisinage.

– On ne dépose pas ses déchets n’importe quel jour, à n’importe quelle heure. Non madame ! A chaque jour, son déchet. Oui oui. Et on le dépose, à la bonne place, dans la bonne caisse, la veille au soir ou le matin avant 8h. C’est comme ça.

Tenez, saviez-vous que les japonais étaient les champions du monde du recyclage ? (Haaa, mais tout s’explique !). Eh oui, ils recyclent 90 % de leurs déchets ! Impressionnant. Comparé à ce chiffre, l’Allemagne, championne d’Europe du recyclage, en est à un peu moins de 50 %.

Et la France ? La France… Voyons…. Euh… Comment vous dire.  Hum. 18 %…

Et là, il est temps d’aller se cacher dans un coin sombre pour mourir de honte….

– – –

Le mot de la fin : si les japonais mettent tant d’importance à recycler leurs déchets, c’est pour deux raisons principales.

– La première : au Japon, le terrain habitable et exploitable ne représente que 30 % du territoire total. Donc forcément, la place manque pour entasser les déchets. Donc, on recycle. Pas trop le choix.

– Le bouddhisme est à l’origine de la philosophie très japonaise du « MOTTAINAI », soit : le respect de l’objet, le regret et refus du gâchis.

Pour illustrer cette dernière idée, voici quelques explications en chanson ! Ok je sais, c’est en japonais. Mais on comprend le sens général quand même, non ? Enjoy !

«  OH MY GOD », je viens de manger des mandarines… Mais que faire des épluchures ??? Alors voyons… Recyclables… Non recyclables… Lundi, jeudi ? Vendredi ? Ah non, c’est du compost…  Donc ce serait…. Ryaaaaaaaargghhh !!  C’était hier, Damned !! Ca va sentir la mandarine pendant une semaine. Bon… Au moins c’est pas du maquereau, hein… »

Cet article, publié dans Dans la peau d'un japonais, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour La vie, au rythme des poubelles

  1. kurisutofu dit :

    tu m’as fait trop rire avec ton article !!!! c’est effectivement ça les déchets au japon ! et ils en ont fait un truc très pointu et très précis…..déroutant pour nous, sauf qu’eux n’ont pas le choix, c’est ça ou mourir d’étouffement sous une décharge … la prochaine fois je veux que tu me chantes la chanson !!

  2. Rill dit :

    Haaaaan trop bien ! xD

  3. que de souvenir !!!! pas évident au début de se rappeler les jours appropriés à telles ou telles ordures. Il y a aussi le pliage des emballages pour éviter l’encombrement et différencier les parties plastique, métallique et le carton. Puis les prospectus, livres et autres magazines.
    le plus drôle c’est que tout devient naturel en peu de temps :)). Vivement le prochain article

  4. lucy dit :

    une question qui n’a pas trop de rapport avec ton article,
    c’est toi qui dessines les fourmis qui animent tes articles ?
    Je ne te connaissais pas des talents de dessinatrice !
    Tu me les avais cachés ?
    😉

  5. Béné dit :

    C’est l’un des seuls aspects du Japon qui me soule un peu. En effet comme on ne peut pas tout déposer quand on veut les déchets s’entassent chez soi . Je n’ai vécu que dans des tous petits immeubles au Japon donc je ne sais si dans les plus grands, comme en France il existe des locaux à poubelles où on met chaque type de déchet dans un container et le jour venu il suffit juste de sortir le bon.

    • Chokoreeto dit :

      J’avoue que je ne sais pas pour les grands immeubles. J’imagine que c’est la même chose… En tout cas, j’ai raté un jour de déchets hier soir… Ca va encore s’entasser jusqu’à la semaine prochaine, et c’est vrai que… C’est pénible ! M’enfin. C’est pour une bonne cause… Donc… -__-;

  6. nijibow dit :

    ils sont les champions du recyclage parce que des tous petits ils apprennent a l´ecole comment jeter , comment plier les bouteilles de jus ou de lait ce que je trouve vraiment tres bien.
    Par contre comme béné ca me saoule aussi un peu ..surtout avec l´été qui arrive de pas pouvoir jeter quand tu veux …les petites betes pas les fourmis hein mes les cafards …ouais les cafards du japon qui mesurent 10 cm qui rendent visite.pas tres agreable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s